Connexion


Forfait Découverte

La magie des Celtes

La magie des Celtes

Quand on évoque la magie des Celtes, on l’associe immanquablement aux druides. En effet, cet art magique né en Irlande est aussi le berceau de la magie druidique. Fées, elfes et farfadets viennent compléter le décor pour se mettre complètement dans l’ambiance. Cependant, les racines de cette magie sont peu connues. La raison en est toute simple : il n’y a pas de traces écrites, mais juste une transmission orale des pouvoirs et rituels. Zoom sur une magie celtique transmise comme un secret des Dieux. 

Les origines de la magie des Celtes

Vous l’aurez compris, il n’est pas facile de retracer les origines de la magie celtique dans la mesure où aucun écrit ne permet d’appuyer les propos. Pourtant, certains s’y sont employés et nous dévoilent le fruit de leur recherche. Cette retranscription de l’histoire a été possible grâce aux Irlandais christianisés qui ont pu rapporter la parole décrivant les origines de cette tradition ancestrale de la magie liée principalement aux divinités et à la nature. Ils décrivent les druides comme de grands magiciens possédant un savoir infini, une connaissance des énergies de l’univers très poussée et la technique pour redéfinir les contours d’une magie très particulière.
L’Irlande, terre de tradition et de mystère, est donc sur le point de vous dévoiler son plus grand secret : la magie des druides. Le druide est devenu un symbole familier, armé de sa serpe et perché dans les arbres à la recherche de l’herbe médicinale dont il a besoin pour sa potion. Cette vision simpliste a été initiée par la célèbre bande dessinée Asterix et tout le monde se rappelle du druide Panoramix. Même si cela est très réducteur, cela donne une idée de ce qu’est la magie celte et l’on comprend alors mieux pourquoi elle tire sa force de la nature. Les arbres étaient sacrés et les herbes souvent recherchées pour leur faculté à guérir les maux.
Les divinités alors adulées à l’époque étaient au nombre de 400. Cela laisse aisément imaginer le nombre d’incantations et de rituels qui ont pu en découler. Les animaux étaient fortement mis à contribution dans la pratique magique. Ainsi, certains représentaient des Dieux quand d’autres étaient observés. Leur façon de se mouvoir était alors un signe impérial duquel était tirée une prédiction. Par exemple, un corbeau qui se posait sur un guerrier se préparant au combat annonçait sa mort prochaine.

La magie druidique, que concerne-t-elle exactement ?

La magie des Celtes est donc tirée en grandes parties de l’environnement naturel, du monde animal et des divinités. De fait, ses applications étaient sans limites. S’il est fort probable que le premier druide est orienté ses recherches vers une magie médicinale, il y a fort à parier que l’évolution s’est tournée très rapidement vers la prévision du temps et l’observation des réactions de la planète en fonction des intempéries. Une question de survie est donc à l’origine de la création de la magie celtique. Cependant, l’homme est toujours curieux de connaitre sa destinée. Et les druides sont devenus des voyants utilisant des supports divinatoires tels que les runes ou les indices animaliers évoqués ci-dessus. Le druide n’était pas seulement médecin, il était aussi celui qui sait, celui qui voit, celui qui protège des dangers. Son rôle allait donc bien au-delà du simple fait de guérir. Et c’est encore vrai aujourd’hui pour ceux qui perpétuent cette magie si particulière.
Les druides modernes étudient la géobiologie, détectent les influences négatives et les flux vibratoires bas. Ils débarrassent les personnes et les lieux des mauvaises vibrations, nettoient les karmas, et augmentent le taux énergétique pour surmonter les maladies. Ils se servent de pierres comme jadis et leur attribuent certains pouvoirs. Par exemple, dans l’ancien temps, la pierre levée sise dans le Comté de Donégal incarnait la Grande Magicienne. Aujourd’hui, les druides étudient les énergies des pierres, du sol et s’en servent pour contrecarrer les maléfices et la magie noire.
La magie Celte est une magie qui se base sur le nombre 3. Pour elle tout va par trio et c’est cela qui donne la force aux incantations. Ainsi, les Celtes distinguaient 3 mondes : celui des morts, celui des vivants et les divinités. De même, l’univers était scindé en 3 parties : la terre, le paradis et l’Autre Monde. De même, le Samain, le jour où l’au-delà et le monde des vivants se rejoignent, durent 3 nuits.

Une magie sur les traces du roi Arthur et d’Avalon

La légende dit que le roi Arthur fut amené à Avalon. Cet endroit appelé aussi l’Autre Monde était un lieu habité par les Dieux. Comment distinguer la légende de la réalité de l’histoire, cela n’est dit nulle part comme Merlin qui n’apparait dans aucun récit.



Article précédent
Article plus récent



Forfait Découverte




Top