Connexion   Inscription gratuite


La voyance, un don acquis à la naissance ?

La voyance, un don acquis à la naissance ?

L’acquisition du don de voyance est souvent un sujet nébuleux. Est-ce que c’est une faculté de naissance ? Peut-on l’acquérir à l’âge adulte ? Existe-t-il des méthodes pour l’apprendre ? Pourquoi lui voit et pas moi ? Toutes ces questions montrent bien à quel point la voyance reste un don opaque qui demande quelques explications quant à ses mécanismes. Tour d’horizon du don de voyance afin d’y voir un petit peu plus clair dans cette faculté extra-sensorielle hors du commun…




La voyance, un don naturel exceptionnel

Voir et ressentir les choses qui concernent les autres n’est pas un don comme les autres. En effet, tout le monde possède une intuition plus ou moins fine qui se traduit souvent par une petite voix qui vous souffle les bons choix à faire. Cependant, la voyance va plus loin et ne concerne qu’une partie infime de la population. Elle permet de percevoir ce que les autres ne voient pas, ne ressentent pas. Elle permet de dévoiler l’avenir, mais aussi les blocages émotionnels, les souffrances et les peurs des autres, proches ou inconnus. Ce don possède de multiples facettes et se traduit de maintes façons. Il peut se manifester par la vision de flashs, le ressenti de sensations ou encore le son. Il peut aussi s’étendre et devenir du magnétisme. Là, les perceptions sont différentes et se manifestent essentiellement par de la chaleur par les mains qui permettent de soulager et parfois de guérir. Ce don permet également de développer des affinités avec les arts divinatoires en général. Il facilite l’approche de la tarologie, de l’astrologie ou encore de la numérologie entre autres.
Il s’agit la plupart du temps d’un don de naissance. Les personnes dotées de la faculté de voir l’invisible sont ainsi depuis l’enfance. Il peut s’agir d’une hérédité ou pas. En effet, il n’est pas rare de voir des familles entières qui se transmettent le don de voyance de génération en génération. Et puis parfois, plus rarement, il y a des cas isolés de voyance naturelle. Le don se déclenche dès la petite enfance et peut même parfois arriver à l’âge adulte. Dans ce dernier cas, cela résulte généralement d’un choc émotionnel ou physique. Il est courant d’ailleurs qu’à la suite d’un coma, le don se révèle alors. Cela peut amener à penser que le don de voyance est caché en chacun de nous. Certains le gardent toute leur vie et d’autres le réveillent grâce à des circonstances



Forfait Découverte


Le don de voyance, une faculté qui ne s’apprend pas, mais qui se perfectionne !

Si la voyance est un don naturel qu’il n’est pas possible d’acquérir, il doit, en revanche, être perfectionné et maitrisé. Il y a donc un apprentissage qui doit se faire afin de l’affiner et de l’entretenir. Pour cela, il n’y a pas de secrets, il faut s’entrainer. Cet entrainement va surtout concerner la maitrise des flashs afin que le voyant ne soit pas constamment assailli de visions à la moindre rencontre ou à n’importe quel moment. Il doit donc apprendre à canaliser son don et à le faire fonctionner presque « à la demande ». La canalisation de la voyance permet aussi aux voyants de ne pas s’épuiser, car, comme tout don, la médiumnité prend beaucoup d’énergie. Une fois la maitrise acquise, il faut ensuite voir dans quel contexte les voyants veulent user de leur don.
En effet, toutes les personnes qui voient ne choisissent pas d’en faire leur profession. La voyance requiert un investissement personnel et émotionnel avec le consultant qu’il n’est pas toujours facile d’assumer. Il faut posséder, en plus du don de voyance, une bonne dose d’empathie et l’envie de s’investir auprès des autres. Le voyant doit également posséder de bonnes bases de psychologie, surtout lorsqu’il doit annoncer des nouvelles qui ne vont pas dans le sens du consultant. Le métier de voyant s’apparente de plus en plus à un coach de vie qui doit donc avoir des qualités humaines indispensables à toute personne choisissant de se mettre au service des autres. Les voyants qui n’en font pas leur profession partagent en principe leur don dans le cercle familial et amical uniquement.

Le don de voir l’avenir, un don inné

Si vous n’avez pas le don de voyance, mais que les arts divinatoires vous passionnent, vous pouvez toujours vous tourner vers l’apprentissage des supports divinatoires qui ne demandent pas un don de voyance pur. Ainsi, l’astrologie, la numérologie ou encore la tarologie vous ouvrent leurs portes !



Article précédent
Article plus récent



Forfait Découverte





Forfait Découverte




* Nos promotions sont valides lorsqu'elles sont affichées sur le site et ne s'appliquent pas aux forfaits.
Top